L’OCK rate le coche et le RCOZ toujours sans victoire


Khabar khouribga:  El azhar 

Le club khouribgui est toujours sans président depuis la démission du docteur Nizar Souktani avant même l’entame de la Botola Inwi 1 Pro. Et après moult assemblées générales extraordinaires toutes avortées dès les couloirs, on décida de la date du 8 novembre 2021 pour une assemblée générale cette fois-là ordinaire sur fond d’une vive polémique sur la procédure d’approbation des demandes d’adhésion. 

Pour le club oued zemi, le comité directeur existe dans toute sa structure, mais le problème se situe au niveau de  la direction technique, problème qui frôle le record à l’image de trois coachs en six matchs dont deux pour chaque entraineur notamment Fouad Sahabi, Abdallah Haddoumi et enfin la « reprise » du tunisien Mounir Chebil.

Dans tous ces imbroglios, l’Olympique Club de Khouribga a quand même réalisé quelques résultats relativement positifs dont 7 points en 7 matchs et le nul rapporté de Berkane par les hommes d’Abdelaziz Karkach augurerait néanmoins quelques lueurs d’optimisme. Or, le Rapide Club d’Oued Zem  continue de noyer dans le bas du tableau avec seulement 3 points en 7 journées et zéro victoires, c’est tout à fait normal trouvent les supporters de la ville martyre puisque le comité directeur continue de persister dans ses improvisations et ses errances sans lendemain…

Avant ce derby, le Rapide qui était toujours à la recherche d’une première victoire, dut organiser des réunions avec toutes les composantes du club pour motiver le groupe et surtout libérer les joueurs de la pression des affres du bas du classement général .

De son côté,  Mounir Chebil, qui promit que ses hommes sauront avec le temps perfectionner leurs performances, plaide pour un déficit en matière de concrétisation des efforts déployés au niveau de la ligne d’attaque.

Pour Karkach, ce derby serait une occasion, malgré l’absence de 3 titulaires dont Oggadi, El Mouatani et Grada pour blessures, pour glaner 3 points combien précieux surtout sur le plan moral.

Or, le derby, arbitré par un irréprochable Mustafa Kechchaf, se termina sur un nul indéniablement équitable sur fond d’un match vivement disputé entre deux formations qui jouèrent relativement sous pression et dont la majorité sembla manquer d’inspiration, La partie fut ainsi marquée par un nombre impressionnant de ratages et de déchets. Les deux coachs, pour animer plus leurs assauts offensif, épuisèrent tous leurs changements, mais rien n’advint à l’exception des deux buts, celui du jeune Oussama Haffari (ex-RCA et CAYB) qui marqua un joli but des 25 mètres et une belle tête du défenseur Merouane Louadni (ex FUS) sur corner. Le parcours se resserre surtout pour le RCOZ appelé plus que jamais à se ressaisir le plus tôt possible surtout qu’il aura à recevoir l’ASFAR…